Règle du Jeu de Boule (French)

By Mr.Bordsenius at 2000-01-01

Le jeu de boules est un jeu qui prend journellement de plus en plus une grande quantité d’amateurs à Paris et aux environs de la capitale, et même en province. Le jeu de boule est une excercice gymnastique attrayant, et amusement d’adresse et d’esprit. Pour bien conduire une partie, pour ne pas se laisser surprendre, pour empêcher de faire des grands coups, voilà l’esprit du joueur qui conduit la partie.

Le jeu de boule se joue avec trois boules ou deux suivant les conventions des joueurs. Un petit que l’on nomme cochonnet. La partie se joue en 11 points, le premier ou gagner la partie. L’on peut jouer 2, ou 4 et 6, 8 joueurs, c’est à la volonté des amateurs. Mais les belles parties sont du nombre 4 ou 6 joueurs, chacun 3 boules, comme les belles parties à deux boules. Sont de 6 ou 8 joueurs, mais je dis, que si l’on est 8 joueurs dans la partie et que l’on joue chacun 3 boules qui font 24 boules, que les derniers à jouer ne s’amusent pas, et ne jouent pas assez souvent pour se distraire, et que dans l’hiver ça ne les échauffe pas.

Il en est de même la mauvaise habitude, que l’on prend pour règle, de faire 4 pas pour jouer. D’autre société 2 pas et les autres restent mobile. Tout ceci n’est qu’habitude, et toutes ses habitudes forment des lois, dans chaque société. Ceci excite à rire quand on voit un pointeur faire 4 grand pas et jeter un petit but. Avec des grandes jambes en pointant qu’il passe le but. En faisant 4 grands pas, ç’a l’air ridicule et ça faire rire les jeunes gens, qui au lieu de prendre des bons principes, rient et critiquent le joueur des mauvaises habitudes, et finirent par dire, voilà un monsieur qui a tout avantage sur moi par rapport aux jambes. Et ils ont raison, c’est par trop ridicule.

Le jeu de boule est un jeu plus sérieux que l’on ne pense, et que l’on doit faire une règle pour l’amour-propre des bons joueurs.

J’aurais proposer suivant moi de faire un pas comme pour donner de la force pour tirer, ou refendre et pointer. Ça donnerait plus de grace aux joueurs. J’apelle un pas ou élan en jouant est synonyme. Ça serait moins sujette à la critique, que de faire quatre grand pas en courant sur la boule ou le petit, et en ne faisant une ellan pour jouer. Tout le monde en prendrait l’habitude et à l’avenir nos jeunes gens amateurs n’auraient plus rien à dire. Toutes les observations que je vous fait n’entrent pas dans la règle que je vous propose. C’est une efficience (?) et une amélioration qui tôt ou tard viendra pour l’intérêt des joueurs.

Si par exemple un joueur vienne à quitter sa société pour aller jouer dans une autre, il faut qu’il fasse une nouvelle apprentissage par le moyen d’avoir plusieurs habitudes de chaque société, c’est très désagréable.

J’ai pensé qu’une petite règle de jeu de boule pourrait être utile, et faire plaisir à ces Messieurs les amateurs et joueurs de boule, pour ne pas discuter toujours sur le coup qui se présente journellement, et que chacun juge à sa manière suivant son intérêt, et que très souvent mal jugé, par des personnes entêtés, qui ne connaissent pas le jeu, qui sont souvent plus obstinés pour juger les coups par amour-propre, dire j’ai raison.

Ma règle que je propose pourrait empêcher toutes difficultés avec l’approbation de ces Messieurs les joueurs de boule, comme bons joueurs connaissent parfaitement toutes les circonstances qui peuvent arriver dans un jeu de boule, et empêcher toutes difficultés. Je publierai ma règle d’après les renseignements. S’ils veulent bien m’obliger, et leurs amis. Messieurs, je suis un joueur de boule pour mon plaisir, depuis 20 ans. Coussin libraire.
Règle du Jeu de Boule
1er article

La partie se joue ordinairement aux premier qui fait 11 points a gagné. La partie peut se remettre suivant la volonté des joueurs. Il faut être tous consentant à prolonger la partie. Un seul des joueurs pourrait empêcher de la remettre, il sera dans sons droit. Il vous dira je joue en 11 points, je ne veux pas la remettre.
2me article

Sitôt le petit jeté, l’on marque le but. Celui qui a jeté le petit, doit pointer le premier. Ne jouerait-il qu’une boule, il a le droit. Tous les joueurs doivent se mettre au but qui vient d’être marqué exigible.
3me article

Le pointeur ayant jeté son petit loin ou près à sa volonté, la partie adverse n’a rien à dire. Idem à leur tour loin ou près, liberté au joueur.
4me article

Le pointeur en jetant son petit, il se trouve arrêté par la galerie, il est bon où un des joueurs, la partie adverse trouve bon le petit doit rester, à moins que le petit se trouve caché du but marqué. Alors il a le droit de rejeter son petit ou bon lui semble. Le pointeur ayant jeté son petit, s’il se trouve caché, prendant 3 fois, l’autre pointeur prend le petit de la partie adverse. S’il se trouve arrêté par la partie adverse, il a le droit rejeter son petit, le petit doit rester où il est, si on le voit du but marqué, à moins que tous les joueurs sont d’accord de rejeter le petit. Un seul joueur peut s’y opposer, il sera dans son droit.
5me article

Le pointeur en jouant, on arrête sa boule la galerie ou un des ses joueurs, tantpis pour lui la boule est bonne, mais si c’est un joueur adverse qui arrête la boule, le pointeur a droit de mettre sa boule où bon lui semble ou rejouer sa boule. Car un joueur de mauvaise foi voyant une boule prendre une belle direction l’arrêtera et prendrait une prétexte quelle contre (?) en se trompant. A tous les jeux, tous ceux qui se trompent, sont les victimes. C’est reconnu dans toutes les règles, pour éviter toutes discussions.
6me article

Quant un tireur est pour tirer une boule ou le petit, ou refendre, il doit avant de tirer crier garde, c’est dans la règle, et obligé comme règle génerale.

Si le petit est arrêté par la galerie, il doit rester où il est.

Si le petit est arrêté par un joueur du côté du tireur, il ne peut rester où il est pour la raison que le petit pourrait aller dans les boules de celui qui a tiré. Il y aurait nécessemant discussions. La partie adverse du tireur a droit de laisser le petit où il est, ou de le mettre où il était avant qu’il ne fut tiré. Le tireur ne pourra pas rejouer sa boule mais si c’est un joueur de la partie adverse du tireur qui a arrêté le petit, le tireur a droit de jeter son petit à 1, 2, 3 mètres à sa volonté audessus de l’endroit où il a tiré le petit, à droite ou à gauche ou droit à sa volonté. Comme il peut se trouver des boules à une certaine distance, il a le choix il n’en est pas de même, pour une boule tirée que la galerie arrête, elle reste, si la partie adverse arrête la boule tirée ou la lève.

Ceci est fait pour les joueurs malintentionnés qui en se mettant en devant arrêteraient le petit, tant pis pour celui qui manque, c’est lui qui est la victime.
7me article

Pour savoir à qui est le point, le joueur qui vient de jouer croit que c’est à lui le point, il doit mésurer le premier ou un de ses partenaires. S’il pousse le petit ou la boule, il perd son avantage quand il a mésuré et laisse la partie adverse mésurer. S’il bouge le petit ou la boule, il perd son avantage. Parmi les joueurs si l’on ne peut savoir a qui le point, il faut s’en rapporter à la majorité de la galerie pour juger. Si l’on ne peut dire à qui, le joueur qui vient de jouer doit recommencer encore une boule, après la partie adverse joue une boule. Ça continue tant que les joueurs laissent le coup, si ça dure jusqu’à la fin des boules, le coup est nul, et celui qui a jeté le petit recommence.
8me article

Toutes boule jetées sont jouées même en ayant le point. C’est à lui de faire attention à son jeu et si son partenaire arrête la boule croyant qu’il peut la rejouer, il se trompe. C’est une boule perdue. Si c’est un joueur de la partie adverse qui arrête la boule, le pointeur a droit de placer (rejouer) sa boule, ou bon lui semble pour toute difficulté.
9me article

L’on ne doit pas jouer avant son tour, sous peine de laisser sa boule mal jouée, à moins que la partie adverse ne vous ait trompé en disant qu’ils avaientt le point, alors on la rejouera.
10me article

Celui qui aura oublié de jouer sa boule, et que tous les joueurs de son côté auront fini, et que les adversaires auront commencer à jouer une boule pour vider leurs mains, il n’a plus le droit de la jouer. Il aurait tout l’avantage si on venait de tirer le petit ou autrement.
11me article

La boule levée par inadvertance qui pouvait marquer, ne compte plus. De même si on lève le petit, on n’est plus admis à compter ce que l’on aurait oublié.

Si une boule qui a été jouée étant ou repos se trouve dérangée, de quelque côté que se soit, sera remise où elle était arrêtée. Si on ne peut désigner l’endroit, elle sera levée.
12me article

Quand on demande aux joueurs combien de boules ils ont encore à jouer, ils doivent repondre juste sous peine de perdre le coup. Celui qui quitte la partie, il la perd de droit.
13me article

Si un joueur a besoin ou prétexte qu’il a besoin pour laisser ses boules à jouer à un des ses partenaires, la partie adverse peut désigner le joueur qui jouera les boules. Comme il y a des joueurs qui font mieux les uns que les autres, et que la partie a été faite pour être égalle, les joueurs de la partie adverse sons dans leurs droits.
14me article

Le petit noyé ou boule noyée, ça dépend de l’emplacement du terrain que l’on occupe, convention qui se fait parmi les joueurs. Le petit noyé, le pointeur qui avait jeté le but, recommence. Si dans le courant de la partie on ne se rapelle plus des points, il faut s’en rapporter à la galerie. Comme quand le petit est arrêté, c’est toujours la majorité de la galerie qui juge les faits.
15me article

Quand une boule roule, elle doit être respectée, on ne doit pas l’arrêter ni jeter des ordures, ni en retirer. Si votre partenenaire avant qu’il ne joue, que vous voyez quelque chose qui nuise à son jeu, vous pouvez le faire, mais avant qu’il ne joue. Si c’est la partie adverse, vous n’avez pas le droit.

Messieurs les amateurs joueurs de boule, je me soumis d’avance à vos bons renseignements que vous pourrez me donner. J’accepterai avec plaisir toutes les renseignements que vous jugerez convenables. Je vous demande votre signature pour approbation. Je suis votre très devoué joueur de boule, pour mon amusement journalier, Coussin, ancien libraire.

Parfait, Dubois.

Written with pencil on page 2:
Légende boule

Les plus célèbres médecins ont approuvé son excercise gymnastique pout la santé, comme dit Raspail (Rabelais?): Si vous n’avez pas les moyens d’avoir un cheval pour monter, il vous faut des boules pour les faire rouler, ça vous échauffera le sang et réanimera les humeurs.



Written with pencil on page 18:
Une boule coiffée

A la mémoire d’une fille chérie

Que de plaisir elle m’a fait fourni

Je regrette hélas, sa béauté et sa gentillesse

Sa gentilesse et son rondeur faisait mes délices

Sans être mère, elle aime les petits

C’était sa perte, son ambition, sa destinée
Elle ne voulait pas souffrir

J’en était orgeilleux de sa béauté

De sa béauté j’en était orgeilleux

Elle aimait à marquer sa jalousie



Quatrain on page 21:

L’amour est un chien de vaurien,

Qui fait plus de mal que de bien.

Il fait perdre l’esprit et l’âme,

Il pourrit le coeur qu’il blâme



Club song on the pages 22 and 23:
Chanson des joueurs de boule

Refrin

C’est la Boule, la Boule, la Boule

Qui fait du monde la ronde

À tous les amis du jour

La boule a fait le tour

Mon ancien Aimé, vous la table

Moi je dis, ça me va bien

Que le vieux vin soit potable

Je rie et bois en bon chrétien

Bientôt au Mont Parnasse

Pour un moment d’action

Je vais tirer les belles en face

Sans billet de confession

Refrin

J’aime à voir mon ami Baptiste

L’élégance chiqure (?) de son jeu

Poussent du ventre, sans artifice

Baptiste rie, et rie tout joyeux

Sans se douter que sa boule

En arrivant près du petit

Il vous dit, Messieurs les endoulle (?)

Ne sont pas, encore rôti

Refrin

Voyez donc cette tête admirable

Du père Noé le descendant

Sa mère le trouverais encore aimable

Malgré ses quatrevingttrois ans

Rions, chantons, je vous dis, ma chère

Avec mes bons boules et mon petit

Je trouve le secret de plaire

Et de faire rire les amis

Refrin



Tweede manuscript, 17,5 x 21,5 cm

Le Jeu de Boule

Le jeu de boules est un jeu qui prend journellement de plus en plus une grande quantité d’amateurs à Paris et aux environs de la capitale, et même en province. Le jeu de boule est une excercice gymnastique attrayant, et amusement d’adresse et d’esprit. Pour bien conduire une partie, pour ne pas se laisser surprendre par les adversaires, pour empêcher de faire des grands coups, voilà l’esprit du joueur qui conduit la partie. Le jeu de boule est un jeu plus sérieux que l’on ne pense, pour l’amour propre des bons joueurs. J’ai pensé, Messieurs les amateurs, joueurs de boule, qu’une petite règle de jeu de boule pourrait vous être agréable et très utile, pour ne pas toujours discuter sur les coups qui se présentent journellement, et que chacun juge, à sa manière, suivant son intérêt, et qui est très souvent mal jugée, par des personnes entêtées qui n’ont aucune connaissance du jeu, qui sont plus ostinées pour juger les coups par amour-propre et dire j’ai raison.

Ma règle que je propose pourrait empêcher toutes difficultés avec les approbations de ces Messieurs les joueurs de boule connaissant parfaitement toutes les circonstances qui peuvent arriver dans un jeu de boule. J’accepterai avec plaisir tous les renseignements que vous jugerez convenables.
Les qualités du jeu de boule

L’un rit, l’autre se pince les lèvres en faisant la grimace, l’autre se bat les jambes en faisant des entrechats, et d’autres faisant avec les bras des signes télégraphiques pour annoncer les coups, l’autre court tout autour de la galerie pour voir si sa boule est près du petit, tout le monde s’amuse.

Jusqu’à la galerie, qui rit à ventre déboutonné, sans compter qui est arrivé, à plus d’un galérien se tenant le ventre de rire, et n’ayant pas le temps d’arriver à un lieu d’aisance. Voyez vous, sentez vous la chose, que la boule fait remuer les humeurs, et vous échauffe le sang. Le splus célèbres médecins ont approuvé ses exercices gymnastiques pour la santé, comme dit Raspail (chimiste et homme politique 1794-1878).

Si vous n’avez pas les moyens d’avoir un cheval pour monter, il vous faut des boules pour les faire rouler.



Règles du jeu de boule
1er article

La partie se joue ordinairement aux premier qui fait 11 points a gagné. La partie peut se remettre suivant la volonté des joueurs. Il faut être tous consentant a prolonger la partie. Un seul des joueurs pourrait s’y opposer, il sera dans sons droit.
2me article

Sitôt le petit jeté, l’on marque le but. Celui qui a jeté le petit, doit pointer le premier. Ne jouerait-t-il qu’une boule, il en a le droit.

Tous les joueurs doivent se mettre au but, qui est exigible. Le pointeur ayant jeté son petit loin ou près à sa volonté, la partie adverse n’a rien à dire. Idem, liberté.
3me article

Le pointeur en jetant son petit, il se trouve arrêté par la galerie, il est bon ou un de ses joueurs, la partie adverse trouve bon le petit doit rester, à moins que le petit se trouve caché. Le pointeur jetant son petit, il se trouve arrêté par la partie adverse, il a le droit de le rejeter.
4me article

Le pointeur en jouant l’on arrête sa boule, la galerie ou un des ses joueurs, tantpis (?) pour lui la boule est bonne, mais si c’est un joueur de la partie adverse, le pointeur a droit de mettre sa boule où bon lui semble, ou rejouer sa boule. Car un joueur de mauvaise foi voyant une boule prendre une belle direction, l’arrêtera en prétendant un prétexte qu’elle contre en se trompant. A tous les jeux, tous ceux qui se trompent, sont les victimes. C’est reconnu dans toutes les règles pour éviter toutes discussions.
5me article

Quant un tireur est pour tirer une boule ou le petit, ou refendre, il doit avant de tirer crier garde, pour avertir le public, c’est dans la règle, et obligé comme règle génerale.
6me article

Si le petit est arrêté par la galerie il est bon. Si le petit est arrêté par un joueur du côté du tireur, il ne peut rester où il est, par la raison que le petit pourrait aller dans les boules de celui qui vient de tirer. Il y aurait nécessemant discussions. Le tireur perd son avantage, rapport à son joueur qeu arrêtait. La partie adverse du tireur a le droit de laisser le petit où il est, ou de le mettre où il était avant qu’il ne fut tiré. Le tireur ne pourra pas rejouer sa boule, mais si c’est un joueur de la partie adverse du tireur qui a arrêté le petit, le tireur a droit de jeter son petit à 1, 2, 3 mètres à sa volonté audessus de l’endroit où il a tiré le petit, à droite ou à gauche ou droit à sa volonté. Comme il peut se trouver des boules à une certaine distance, il a le choix il n’en est pas de même, pour une boule tirée que la galerie arrête, elle reste. Toutes les boules qui sont tirées et arrêtées par les joueurs sont levées.

Cette article est faite pour les joueurs malentintionnés qui en se mettant en devant du jeu arrêtent les boules ou le petit, tant pis pour celui qui manque, c’est lui qui est la victime.
7me article

Pour savoir à qui est le point, le joueur qui vient de jouer croit que c’est à lui le point, il doit mésurer le premier ou un de ses partenaires. S’il pousse le petit ou la boule, il perd son avantage quand il a mésuré et laisse la partie adverse à son tour idem. Si l’on ne peut savoir à qui est le point, il faut s’en rapporter à la majorité de la galerie pour juger. Si l’on ne peut dire à qui, le joueur qui vient de jouer, doit recommencer encore une boule. Ça continue tant que les joueurs laissent le coup, si ça dure jusqu’à la fin des boules, le coup est nul, et celui qui a jeté le petit recommence.
8me article

Toutes boule jetées sont jouées, même en ayant le point. C’est à lui de faire attention à son jeu, et si son partenaire arrête la boule croyant qu’il peut la rejouer, il se trompe. C’est une boule perdue. Si c’est un joueur de la partie adverse il a le droit de rejouer sa boule, pour toute difficulté.
9me article

L’on ne doit pas jouer avant son tour, sous peine de laisser la boule bonne, à moins que la partie adverse ne vous ait trompé, en vous disant qu’il avait le point alors on rejouera la boule.
10me article

Celui qui aurait oublié de jouer sa boule, et que tous les joueurs de son côté auront fini, et que les autres auront commencé à jouer une boule pour vider les mains, sa boule est perdue car il aurait tout l’avantage, si l’on venait de tirer le petit.
11me article

La boule levée, par inadvertance, qui pouvait marquer, ne compte plus. De même si on lève le petit.
12me article

Si une boule qui a été jouée étant au repos se trouve dérangée, de quelque côté que se soit, sera remise où elle était arrêtée. Si l’on ne peut désigner l’endroit, elle sera levée.
13me article

Quand on demande aux joueurs, combien de boules ont-ils à jouer, il doivent repondre juste. Celui qui quitte la partie, la perd de droit.
14me article

Si un joueur a besoin pour affaire, la partie adverse peut désigner les joueurs qui joueront les boules. Comme il y a des joueurs qui font mieux les uns que les autres, et que la partie a été faite pour être égale, les joueurs de la partie adverse sont dans leurs droits.
15me article

Le petit noyé ou boule noyée, ça depend de l’emplacement du terrain que l’on occupe, convention qui se fait parmi les joueurs. Si l’on ne se rapelle pas des points, il faut s’en rapporter à la majorité de la galerie. Comme au sujet du petit arrêté, c’est toujours la majorité de la galerie qui juge les faits.
16me article

Quand une boule roule, elle doit être respectée, l’on ne doit pas l’arrêter ni jeter des ordures, ni en retirer. Si votre partenenaire, avant qu’il ne joue, que vous voyez quelque chose qui nuise à son jeu, vous pourrez le faire. Si c’est la partie adverse, vous n’en avez pas le droit.
17me article

Messieurs, plusieurs joueurs ont réclamé, sur les abus des rentrants dans les parties, pas pour ceux qui rentrent dans la partie, mais le choix des joueurs rentrants. Les joueurs qui ont perdu une partie ou deux, il reclament du renfort. Ça n’a pas une raison, du choix du joueur, la partie doit être égale jusqu’à la fin de la journée. Les gamins peuvent s’y opposer, du choix du joueur, ils vous diront arrangons la partie, pour que nous puissions combattre comme nous avons commencé. Ça me parait le plus juste, puisque il sera très facile de perdre la première partie, pour avoir le droit de choisir le joueur. Il arrive très souvent, qu’une première partie se gagne par un raccroc, et la deuxième venir point à point. Ça ne dit par la force des joueurs, c’est une partie à refaire comme de toute justice.
18me article

Tant que pour l’interêt du jeu, pour la journée, et de payer le ramasseur de boule, celui qui perdait deux parties de plus que l’adversaire, ç’a été convenu par la grande majorité des joueurs, ni plus ni moins que le ramasseur de boule, pour ne pas attirer dans la partie, des personnes, à spéculer (?) sur les bénéfices du jeu.
19me article

De même, la proposition, des paris sont défendus. Les parieurs sont encore plus coupables, ils ne seront pas reçus.
20me article

Pour l’amour-propre et l’honneur de la société des joueurs de boule, il doit y régner une union morale d’égalité et de franchise pour le jeu. Point de quérelle, ni de mots grossiers, ça pourrait nuire à la civilisation.

Sans compter que nous sommes sur la voie publique et qu’il serait inconvénant de dire des mots grossiers, pour la société et les étrangers qui nous entournent, ça ne serait pas reçu. Par le progrès nous proposons les punitions suivantes.

La première fois, il sera condamné à la reprimande par les joueurs. La 2me fois, 3 jours à pieds, qui veut dire, 3 jours sans jouer. La 3me fois, 8 jours sans jouer, et à la 4me et dernière, les joueurs le laisseront à l’incorrigible. Une entière liberté de jouer seul, pour ne point troubler le public. Cette petite règle a était faite pour la personne malintentionnée, méchant et jalouse de notre union et de notre liberté. Il cherche à s’introduire dans la société pour mettre la désunion parmi les joueurs. Il faut y porter remède à cette intrigue, c’est en les expulsant de la société.

Sans être parfait, cependant il nous faut une morale, à nous même la société l’exige.

Hommage à ses messieurs, les joueurs de boule, et à Monsieur Lambert (?), notre guide et sécretaire de la société. Messieurs si cette petite règle peut vous être agréable, je vous demanderai votre signature pour approbation. Je suis votre très dévoué joueur de boule, pour mon amusement journalier, Aimé Coussin, ancien libraire.
Article général de la société

Messieurs, un article qui est le plus important et quelques fois bien difficile à faire. C’est la partie pour la mettre égale et que tous les joueurs soient contents. C’est très difficile, alors raison de plus, puisqu’il est difficile à faire. Il ne faut pas la casser par les rentrants, qui ne sont pas d’une égale force de jeu. Si les joueurs croient avoir droit de rentrer dans une partie faite, il se trouve, c’est une complaisance des joueurs de les laisser entrer, avec la majorité des joueurs. Mais il arriverait des jours que l’on ne serait qu’occupé de faire et refaire la partie, qui serait bien ennuyeux pour la société.

S’il y a des joueurs, quand on fait la partie, qui refusent de jouer, ils perdront leur droit de rentrer dans la partie. S’il n’y pas assez de joueurs dans la seconde, il se trouveront brulés.

S’il y a des joueurs qui ne peuvent s’entendre pour faire la partie, l’on en prend un autre présent sans aucune difficulté. Sans même que la personne qui a refusé puisse se formaliser d’un remplacant pour faire la partie. C’est reçu dans toutes les sociétés, les parties de 10 ou 8 joueurs. C’est reçu pour la belle saison de l’été rapport à la chaleur. Mais l’hiver qui fait frais, les parties se font de 6 à 8 joueurs et 4 sont des parties reçues par un grand nombre des joueurs. Pour l’appas de s’amuser, il ne faut pas geler. Les joueurs qui jouent à 4 ou 6 joueurs donneront chacun 19 centimes au ramasseur des boules. Je crois que ces messieurs ne sont pas à regarder à si peu de choses pour s’amuser.
Article

Pour les amateurs joueurs de boule qui désirent de faire partie de la société, en se conformant au règlement, il ne pourrons entrer qu’avec la majorité des sociétaires. Pour des cas urgents, comme sur la voie publique et que nous sommes par tolérance, nous sommes reponsables l’un pour l’autre. C’est a y regarder de plus près, nous avons une certaine limite de terrain, qui ne peut que contenir deux jeux. Nous sommes peut-être 40 inscrits et l’on ne pas être davantage encore. N’y-a-t-il pas place pour tout le monde, les amateurs qui demandent à faire partie de la société, il faut qu’ils soient présentés par 3 membres de la société qu’ils connaisent bien la personne qu’ils présentent.

L’amateur sera reçu, d’après l’assemblée générale.
Article

Le dernier devoir de l’amitié sera de conduire l’ami à sa dernière demeure. Je crois que tous les amis seront réunir au devoir le plus moral de la vie, de conduire son ami au tombeau. Après la cérémonie d’usage, deux sociétaires qui connaissent parfaitement les joueurs de boules, seront placés à la porte du cimétière avec une liste des noms des sociétaires pour pointer leur présence au convoi. Les absents seront à l’amende d’un franc pour la caisse de la société. Il n’y aura aucune réclamation ni d’excuses à recevoir les absents. Vous dira j’étais au voyage, l’autre à la campagne, l’autre malade, un autre je n’ai pas reçu de faire-part, l’autre j’ai déménagé. Un franc, et vous êtes excusés, il n’y aura celui qui sera mort, qui ne payera pas.

Les amis qui seraient à un lieu audessus des fortifications ne pourront point exiger la conduite pour le convoi.

Les anciens joueurs de boule peuvent jouir des bienfaits de la société, en se conformant au règlement des amis.

Tous les ans il y aura un banquet, que la caisse fera les honneurs aux amis réunis. La caisse ne pourra point accumuler plus de 90 francs comme réserve, pour choses utiles à la société.
Article

Les ramasseurs de boules qui assisteront au convoi, recevront la somme de deux francs chacun pour la journée. Les 2 francs seront pris sur la caisse, s’il ne vienne pas, il n’aura rien à réclamer.

Les ramasseurs de boules un peu négligents, pour les boules perdues ou volées, seront punis d’une journée de travail, ou un franc pour la boule perdue. Ce franc sera versé dans la caisse de la société. Tant que la boule ne se trouve, à lui ramasseur de se donner de l’émulation à trouver la boule perdue.

La société peut nommer 3 membres pour veiller, à ce que les règles de la société soient bien exécutées et jugées par eux même les faits. Mais pour exclure un sociétaire, il faut l’assemblée générale.



Transcription: Jac Verheul, 1999

blog comments powered by Disqus

LATEST NEWS

Take a tip to Tahiti! it's the world championship!

For some reason the worl championship in petanque is held in the buzzling metroloplis of Tahiti this year! So pack your swimwear and go there at once!

Petanque bar in Copenhagen opened

Finally petanque has found a new home, as a bar game! Althought it might take a few years befor the darts-boards get the boot and petanque moves in everywhere it has started to happen

FT Masterclass: Pétanque with Mike Pegg

The Financial times has finally understood that Petanque is the game of the future, with our long time friend Mike Pegg, International umpire. "It may not be the sunny south of France but even on a chilly Devon day, British fans are warming to the charms of pétanque"

Discount in the Tour de France shop - get your bike-boules today!

This is a product we have mentioned earlier, just because it is sooooo French. A Tour de France petanque-set! This is more French than a baguette!

Android petanque-game

We stumbled across a petanque-game for the andoid-system. From the produces description:"Petanque in St Tropez is a 3D bowls game, as played on the mediterannean coast." We do not have an android-phone to test it on, perhaps one of you can help us out?

Petanque.org

The world wide petanque and boule community, by and for users.

Tweets by @PetanqueOrg Tweets about "petanque"